La fonction SSD caching des cartes mères modernes


La fonction SSD caching des cartes mères modernes

3 raisons de combiner HDD et SSD dans votre ordinateur

Le combat des générations entre les disques durs à plateaux (HDD) et le SSD (à mémoire Flash) suscite bien des débats chez les utilisateurs. Vaut-il mieux privilégier la performance du second, quitte à y mettre le prix, ou la générosité de l’espace de stockage des disques durs classiques ? La solution miracle pourrait résider dans le compromis, avec notamment la technologie SSD Caching.

SSD Caching : comment ça marche ?

Pour comprendre l’intérêt de combiner SSD et disque dur pour le stockage de données, revenons sur le fonctionnement de base d’un HDD. Les disques durs modernes disposent généralement d’un grand espace de stockage, complété par une mémoire tampon aussi appelée cache. Cet espace présente la particularité d’être très rapide d’accès. Les fichiers de petite taille souvent lus par le disque y sont stockés afin d’être utilisables très rapidement. Les autres données sont enregistrées de façon classique, avec des performances de vitesse de transfert bien inférieures. Avec le SSD Caching, cette mémoire tampon est remplacée par un SSD. A condition de disposer d’une carte mère compatible.

1. Plus de performances

L’intérêt du SSD Caching réside avant tout dans l’accroissement de la vitesse de transfert de votre disque dur. En se substituant à sa mémoire tampon, le SSD permet d’accéder très rapidement à la grande majorité de vos fichiers les plus utilisés. Un gain en réactivité majeur, seuls les fichiers lourds et stockés hors du cache restant accessibles à une vitesse normale. Si vous ne souhaitez pas utiliser le SSD Caching, installer un disque dur et un SSD dans votre ordinateur vous permettra d’utiliser le second pour le système d’exploitation, et le premier pour le stockage de données. Votre OS sera ainsi plus réactif, et votre espace de stockage plus étendu.

2. Plus de sécurité

Doubler SSD et HDD offrent aussi davantage de garanties contre la perte de données. De façon générale, les SSD ont une durée de vie et une fiabilité inférieure aux disques durs à plateaux. En utilisant le SSD Caching, et en le doublant d’une sauvegarde régulière de vos données sur un autre média pour encore plus de sécurité, vous augmentez vos chances de ne jamais avoir à faire face à une perte de fichiers suite à une panne de disque.

3. Plus d’économie

Pas de performance de transfert optimale sans un SSD… Mais à quel prix ? La richesse des espaces de stockage demeure pour le moment plus limitée que celle des disques durs classiques, mais surtout bien plus cher. Acheter un disque dur à plateaux d’une quantité de stockage supérieure à 1 To, et le combiner à un petit SSD pour faire des économies sera donc bien plus avantageux économiquement qu’acquérir un seul SSD avec une taille équivalente.