Disque dur Hitachi HGST 14 To – Helium et Technologie SMR


Récupération de données disque dur Hitachi 14 To

La gamme Ultrastar Hs14

Suite à l’annonce du disque dur 12 To de Seagate, le groupe HGST (Hitachi-WesternDigital) surenchérit en annonçant un modèle de 14 To nouvelle génération.
Dans les grandes lignes, voici les points forts de ce disque annoncés par le fabricant :
– Premier disque dur 14 To de qualité professionnelle
– Boitier scellé à l’hélium
– Technologie SMR
– Conçu pour les applications travaillant en « écriture séquentielle »
– Garantie 5 ans

Ce disque dur peut-être utilisé pour les sauvegardes, les data centers, le streaming et le stockage de fichiers bruts de grande taille (résultats d’analyses etc..).

La gamme Ultrastar Hs14 est composée d’un modèle en S-ATA et d’un modèle en SAS. Les disques durs sont composés de huit plateaux soit 750 Go par surface. Le boitier est scellé pour contenir de l’hélium. Le moteur tourne à 7200 tours par minute soutenu par 256 Mo de mémoire cache. Son temps de latence est enregistré à 8,6 ms pour un débit de 233 Mo/s.

Les disques durs à l’helium

Les data centers sont confrontés à de nombreux challenges en matière de stockage. Dans les grandes lignes, ils doivent jongler entre la densité de stockage, le coût de l’alimentation électrique, la température de fonctionnement et la fiabilité de leurs disques durs.

Afin de diminuer la consommation et augmenter le nombre de plateaux dans un disque dur, l’air est remplacé par de l’hélium.

Dans un disque dur « normal » une tête de lecture doit soulever son propre poids et effleurer la surface des plateaux grâce au déplacement de l’air produit par la rotation du moteur.
L’hélium étant moins dense que l’air (environ 1/7ème de l’air), la force de l’apesanteur est moindre. Pour soulever la tête de lecture à la même hauteur, la force de l’air produite par la rotation du moteur nécessaire est moins importante.

De ce fait, le fabricant a réduit l’espace entre 2 plateaux pour diminuer le flux d’air généré par la rotation du moteur et placé de l’hélium dans son boitier. L’espace gagné permet d’ajouter d’avantage de plateaux dans un boitier de même encombrement. Un disque dur fonctionnant à l’air est limité à 5 plateaux, un disque dur fonctionnant à l’hélium est limité à 8 plateaux.

Le deuxième effet est la réduction de consommation, un moteur dans un environnement à l’hélium consomme 23% d’électricité en moins qu’un moteur entrainant les mêmes plateaux dans un environnement à l’air.

La technologie SMR

La technologie Shingled Magnetic Recording (superposition des pistes de données), n’est possible que dans un disque dur avec très peu de vibrations.

Petit rappel : plus un disque dur vibre, plus les pistes des plateaux sont larges pour que les têtes de lecture ne puissent pas par accident, lire les informations de la piste accolée. Un disque dur de qualité ne vibre pratiquement pas, c’est le cas de L’Ultrastar Hs14. Si un disque dur ne vibre pas, les pistes peuvent s’affiner et ainsi augmenter encore la capacité de données stockables sur un plateau.

Avec la technologie SMR les pistes sont fines et recouvrent une partie de la piste accolée.

La récupération de données d’un disque dur à l’hélium

D’un point de vue électronique ou mécanique, une récupération de données est identique entre un disque dur à l’hélium ou un disque à l’air. Cependant, le boitier scellé empêche toute ouverture naturelle du disque dur entrainant un travail complémentaire aussi long que le travail de récupération de données lui-même.