Les disques durs, vulnérables face aux attaques acoustiques


Bruit disque dur

Blue Note, l’attaque acoustique contre les disques durs

12 secondes. Ce serait le temps nécessaire à ces attaques pour détériorer un disque dur. C’est ce que les chercheurs des Universités du Michigan et de Zheijang ont mis en lumière.

Comment et pourquoi ça marche ?

Le fonctionnement d’un bloc de têtes de lecture est finalement proche de celui d’un haut parleur. Les deux comprennent un langage analogique et fonctionnent grâce à un aimant et une bobine.
Ils ne fonctionnent en revanche normalement pas sur les mêmes fréquences et les plateaux d’un disque dur ne sont pas censés jouer le rôle de la membrane pour produire des sons !

Pourtant, cela reste possible et des personnes mal intentionnées peuvent jouer de ces similitudes pour détruire les plateaux grâce à des fréquences pouvant faire vibrer le bloc de têtes de lecture sur les plateaux.

bloc de têtes

L’inverse est également possible, certains s’amusent à transformer de vieux disques durs en haut-parleurs :
– Vidéo Youtube 1
– Vidéo Youtube 2

Des attaques acoustiques ?

Les attaques acoustiques peuvent prendre plusieurs formes différentes. Comme pour de nombreux virus et malwares, restez vigilants vis-à-vis des pièces jointes que vous recevez. Si vous ne connaissez pas l’expéditeur d’un message comportant une pièce jointe, abstenez-vous !

En effet, l’attaque sonique peut, en toute logique, provenir de votre PC même. Par exemple, vous recevez un fichier audio ou vous en ouvrez un à partir de vos réseaux sociaux, vous le lancez, allumez vos haut-parleurs et … trop tard. Votre disque dur est atteint et déjà détérioré.

Concrètement, deux façons de faire ont été détectées :

L’attaque acoustique, via des sons audibles
Pour la première, la méthode est de réussir à provoquer le « déraillement » du bloc de têtes de lecture lorsqu’il est positionné sur les plateaux de votre support de stockage en utilisant des sons précis, audibles par l’oreille humaine.

ou inaudibles !
La seconde typologie d’attaque, beaucoup plus subtile et sournoise que la première, est acoustique aussi, mais inaudible. Elle génère des sons qui handicapent les capteurs de chocs de votre disque dur, les empêchant ainsi de mener à bien leur rôle.
Ainsi, les sons envoient à votre disque dur le signal d’un choc, le poussant à se mettre en sécurité. Très pratique en cas de réel choc, cela devient dans ce cas-là complètement problématique puisqu’il est totalement impossible de consulter vos datas.

Et la récupération de données là-dedans ?

Si la récupération des données reste envisageable, le scénario est plutôt préoccupant. Dans un disque dur tout peut être remplacé, ce n’est que de la micromécanique, de l’électronique ou de la programmation, les plateaux en revanche sont les seuls éléments irremplaçables, car c’est eux qui possèdent vos données.