MBR (Master Boot Record)


Définition

Le MBR (« Master Boot Record » en anglais, parfois appelé « Zone Amorce » en français) est le nom du tout premier secteur adressable d’un disque dur, celui qui porte le numéro 0 en adressage LBA ou le numéro 0/0/1 en adressage CHS. Ce secteur joue un rôle essentiel puisqu’il contient la table des partitions du disque dur, ainsi qu’une routine d’amorçage qui lance le système d’exploitation au démarrage. La moindre altération de ce secteur peut rendre l’intégralité du disque illisible.

D’une taille totale de 512 octets, le MBR consacre 64 octets à la table des partitions qui indique le nombre de partitions sur le disque dur et leur emplacement, 4 octets à la signature numérique ayant été affectée au disque au moment du dernier formatage, 300 octets au code exécutable de la routine d’amorçage, et un peu plus de 100 octets aux différents messages d’erreurs qui s’affichent au moment du démarrage de l’appareil. Le MBR doit aussi contenir impérativement le mot « 0x55AA » à l’octet 510, qui est la signature obligatoire à la fin du MBR, afin d’indiquer à l’ordinateur la présence d’une partition.

Compatible avec les systèmes d’exploitation 32 et 64 bits, le MBR souffre néanmoins de quelques limitations : il ne peut gérer que les disques durs dont la capacité de stockage est inférieure à 2,2 téraoctets, et contenant 4 partitions au maximum. Ce qui constitue un inconvénient majeur pour les disques modernes qui dépassent largement ces seuils. C’est pourquoi le MBR est remplacé depuis plusieurs années par le système de partition GPT (GUID Partition Table).