Diagnostic


Définition

En matière de récupération de données, le diagnostic vise à déterminer la source de tout problème affectant un support de stockage de données et bloquant l’accès aux informations qu’il contient. Il vise à découvrir le type de panne qui affecte le matériel et son origine, pour apporter le plus rapidement possible la solution qui s’impose.

Le diagnostic peut prendre la forme d’un simple test visuel lorsqu’il s’agit d’un problème évident, et facile à résoudre. Mais en cas de doute sur la nature exacte du dysfonctionnement, il va nécessiter une analyse détaillée des circuits électroniques et des composants du disque dur. Or, l’ouverture de ce matériel ne peut être effectuée que dans une salle blanche avec des outils appropriés, pour éviter tout risque de contamination par des particules ou des ondes susceptibles d’altérer les données.

Pour établir un bon diagnostic, la technique idéale est de dresser la liste de toutes les causes possibles (des plus courantes aux plus rares) susceptibles d’expliquer les « symptômes » apparents de la panne, et de les vérifier les unes après les autres. Au travers de ce processus d’élimination, il est possible de trouver rapidement l’origine du problème puis de le régler.

S’il s’agit d’une panne mécanique ou électronique, certains composants du disque devront sans doute être remplacés pour récupérer les données, une fois que les pièces détachées requises auront été réunies. En revanche, s’il s’agit d’une panne dite « logique », l’extraction des données sera réalisée grâce à des analyses spécifiques. Selon les situations, les fichiers seront restitués avec le disque dur une fois le problème résolu ou sur un nouveau support de stockage.