Oxydation


Définition

Au-delà des chocs ou des dommages électriques, le dégât des eaux fait partie des incidents les plus courants susceptibles d’affecter le fonctionnement des disques durs. En cas d’inondation, de chute d’un terminal mobile dans l’eau ou de renversement d’un liquide sur un ordinateur, de l’humidité s’infiltre dans le châssis des appareils qui ne sont pas entièrement hermétiques. Une fois présente à l’intérieur, l’humidité va s’attaquer aux composants métalliques des circuits électroniques du disque dur ou de la carte mère, en causant au passage des courts-circuits ou une oxydation.

Cette oxydation peut causer un effritement de ces composants métalliques, et empêcher l’accès aux données stockées sur le support, qui ne pourront plus être lues. Un inconvénient majeur quand des fichiers importants sont concernés ! Toutefois, il est possible de procéder à une récupération partielle ou totale des données, à la suite du traitement du disque dur dans une salle blanche. Ce traitement consiste en un nettoyage minutieux sans grattages qui risquerait d’empirer les dégradations et une déshumidification, dans un environnement où l’apport d’air est contrôlé. Le passage en salle blanche est une nécessité pour que l’utilisateur puisse retrouver un accès à ses données.

Par ailleurs, il faut savoir que l’humidité ambiante d’une pièce peut affecter sur le long terme la durée de vie d’un disque dur. Dans le but de ralentir sa dégradation et de maximiser la durée de conservation des données, il est donc conseillé de le stocker à l’abri de l’humidité et de ne pas hésiter à réaliser des copies sur d’autres supports pour réduire les risques.