Panne électronique


Définition

Les supports de stockage de type disques durs peuvent être affectés par une panne électronique, qui survient à la suite d’un dommage électrique. Cela arrive notamment en cas de choc électrique ou de pic de tension qui altère les circuits électroniques intégrés du disque. Cette panne peut être causée par la foudre ou un contact avec un matériau conducteur.

La panne électronique d’un disque dur est reconnaissable à plusieurs symptômes : le disque dur devient inerte et silencieux (contrairement à la panne mécanique) ou n’est plus reconnu par le BIOS (Basic Input Output System) de la carte mère de l’ordinateur. Plus rarement, des pièces internes au disque peuvent fondre et produire une odeur de brûlé. Dans tous les cas, le disque dur cesse de fonctionner et les données stockées deviennent inaccessibles.

Pour pouvoir récupérer les données du support, il est nécessaire de remplacer la carte électronique du disque dur (nommée le PCB), ou tout au moins certains de ses composants, avant de reprogrammer le firmware disque. Changer la carte électronique seule ne suffit pas, car cela enverrait les têtes de lecture non calibrées dans une zone pouvant les endommager.

Dans de nombreux cas il est nécessaire de remplacer le bloc de têtes de lecture, la pièce la plus fragile du disque dur, sensible aux chocs électriques et électro-statiques. Le remplacement de ces éléments essentiels ne peut être effectué que dans une salle blanche par des techniciens spécialisés avec des équipements adaptés, afin d’éviter toute contamination des circuits internes et toute rayure accidentelle du plateau. Il ne faut en aucune circonstance « ouvrir le disque dur » soi-même au risque de perdre définitivement toutes les données.

A savoir : le risque d’une panne électronique peut être grandement réduit en ayant recours à un onduleur pour protéger le disque dur des dommages électriques.