Panne logique


Définition

La panne logique d’une clé USB, d’un disque dur ou d’un disque SSD est d’ordinaire causée par une erreur humaine, à la suite d’une mauvaise manipulation de son utilisateur, ou par un plantage pendant l’écriture ou la mise à jour de données. Elle est souvent due à l’effacement ou au formatage accidentel de la table des partitions du support de stockage. Il arrive également que cette panne soit causée par une erreur de boot ou par un virus ayant infecté le système de fichiers. Par conséquent, elle est bien moins sévère qu’une panne mécanique ou électronique, puisque le matériel en lui-même n’est pas endommagé.

Contrairement à la panne mécanique, la panne logique ne produit aucun bruit suspect. Et à l’inverse de la panne électronique, le disque continue d’être reconnu par le système : le nom du support et sa capacité sont correctement indiqués. Mais les données ou les partitions demeurent inaccessibles, et un message d’erreur est affiché de type « disk boot failure » ou « no boot device found » si le média dispose d’un système d’exploitation.

Avec une panne logique, la récupération des données est bien moins coûteuse, car elle n’a pas besoin d’être effectuée en salle blanche et n’implique pas de remplacer une pièce comme un bloc de têtes ou un moteur. Lorsqu’elle survient, il est important de cesser toute activité avec le support de stockage, car le disque pourrait ré-écrire sur des données importantes et les détruire définitivement. De même, il ne faut en aucun formater le disque ou tenter d’installer à nouveau le système d’exploitation ou des applications sous peine de perdre les données définitivement. Il est également contre indiqué d’installer des logiciels de récupération de données trouvés sur Internet sous peine de supprimer définitivement les données recherchées sur le disque dur.