Puce Flash monolith


Définition

Une carte mémoire Flash monolith réunit sur une même puce le contrôleur et le composant stockant les données. Cette technologie permet de réduire la taille et le poids des supports de mémoire Flash, ainsi que leur coût de production pour les fabricants. Mais cela a aussi des conséquences sur la récupération des données : la procédure est plus complexe et nécessite du matériel de pointe.

Dans le cas d’un support Flash monolith, les éléments sont réunis sur un même bloc de résine de protection. Alors qu’ils sont soudés séparément sur un circuit imprimé sur une carte Flash classique, la puce mémoire NAND et le contrôleur sont moulés ensemble dans une construction monolithique. La couche de protection est en effet déposée dans un second temps. Cette technique facilite la miniaturisation des supports de stockage à mémoire Flash, tout en optimisant la chaine de fabrication. L’autre avantage est la plus grande durabilité des composants généralement constatée. Cette méthode permet de varier le design des supports à mémoire Flash et d’en augmenter la capacité.

La carte mémoire Flash monolith ne favorise pas en revanche la récupération des données en cas d’incident. Il n’est en effet pas possible de retirer la puce mémoire pour la placer dans un nouveau lecteur. La procédure pour accéder aux données de la carte mémoire monolith nécessite d’identifier le schéma électronique afin de s’y relier, en utilisant des adaptateurs ou via une soudure. Si le support est endommagé ou si les pistes ne sont pas identifiables, le constructeur ne fournit pas la cartographie du circuit, la récupération des données est donc impossible. Il est donc déconseillé d’y placer des informations critiques.