Ecrasement de données


Définition

L’écrasement de données est une technique qui vise à supprimer définitivement des fichiers et notamment des informations sensibles contenues sur un périphérique de stockage, avant que celui-ci ne soit jeté, recyclé ou revendu à une tierce partie. Il garantit que les données confidentielles d’un particulier ou d’une entreprise ne puissent pas être récupérées ou reconstruites à la suite de la cession du périphérique.

Il faut savoir que supprimer les données présentes sur un support de stockage, en les plaçant dans la corbeille puis en vidant cette dernière ne garantit en rien leur disparition définitive. Il est souvent possible de récupérer les fichiers en utilisant des outils professionnels. Ce qui peut poser un problème de sécurité, surtout aux entreprises qui cherchent à se séparer d’anciens supports de stockage et qui prennent ainsi le risque de se faire dérober des informations sensibles et confidentielles.

L’écrasement de données permet d’éviter cet écueil, en rendant impossible toute récupération. Ce mode particulier d’effacement est effectué par un logiciel spécifique qui se charge de « réécrire » une ou plusieurs fois de suite sur l’ensemble des secteurs d’un support de stockage. On parle également d’effacement par « surcharge », puisque l’objectif est bien de surcharger le support de nouvelles données pour se débarrasser des précédentes.

Un écrasement basique se contente de supprimer les données en inscrivant une liste interminable de 0 (zéros) sur l’intégralité du disque, tandis qu’un écrasement plus sophistiqué va consister à écrire des données aléatoires. Les standards de sécurité recommandent plusieurs « passes » de réécriture pour les entreprises qui veulent réduire au minimum le niveau de risque.