IDE


L’Integrated Drive Electronics (IDE) est une interface de connexion standard autrefois utilisée en informatique pour transférer les données entre la carte-mère d’un ordinateur ou serveur vers des supports à mémoire de masse : disque dur, DVD et CD-ROM. Elle porte également un autre nom : le « Parallel ATA » ou PATA en référence au fait qu’elle repose sur la norme ATA (Advanced Technology Attachment) pour le transfert en parallèle de données.

La norme IDE/PATA proposait une vitesse de transfert maximale comprise entre 100 et 133 Mo/s, soient des capacités trop faibles pour les besoins actuels des entreprises. De ce fait, elle a été remplacée progressivement à partir du début des années 2000 par la nouvelle norme SATA « Serial ATA » qui assure un débit supérieur, tout en proposant un câble beaucoup plus fin et flexible. Depuis 2012, plus aucune carte-mère (neuve) n’utilise le système IDE/PATA pour le transfert de données, mais on peut encore le retrouver sur les anciens modèles toujours en usage.

Créé en 1986 par Western Digital, l’IDE fut repris par la plupart des acteurs du stockage de données. Les ports de type IDE étaient composés d’une nappe souple avec des connecteurs 40 points, associée parfois à un détrompeur pour éviter les erreurs de montage et de branchement. Chaque port IDE permettait de brancher deux périphériques en parallèle sur un contrôleur : un périphérique dit « maître » et un périphérique dit « esclave ». Cette distinction était utilisée pour distinguer logiquement les capacités de stockage des deux médias. L’exemple le plus courant était le disque dur disposant d’un système d’exploitation en master et le disque dur de stockage en esclave.